Pourquoi utiliser l'historien virtuel?


 « L'activité intellectuelle est partout la même, que ce soit à la limite des nouvelles connaissances ou dans une classe de 3e annnée...
La différence est une question de degré et non de forme. »
— Jerome Bruner, The process of Education (1977): 14. (traduction libre)



La pensée historique et sa pratique


Fort d'un bagage riche et diversifé de connaissances de pointe dans les domaines de l'histoire, l'éducation, la psychologie cognitivie et la littératie numérique, l'historien virtuel vous présente une approche novatrice pour enseigner l'histoire nationale qui place l'élève au coeur de son apprentissage historique à partir de situations-problèmes axées sur la résolutions d'enquêtes historiques assistées par ordinateur



Pourquoi utiliser l'historien virtuel?
1. Un apprentissage actif de la matière


L'apprentissage historique ne se réduit pas à mémoriser des faits mais bien à s'engager activement dans un processus de construction du savoir à l'aide de stratégies particulières qui rendent possible la compréhension adéquate du passé. L'historien virtuel place l'élève dans des situations d'apprentissage où ils doivent mobiliser leurs connaissances pour résourdre des problèmes de nature historique.


2. Des situations-problèmes pationnantes


En histoire, l'approche dite « constructiviste » vise à mettre l'élève au coeur de son apprentissage lors de résolution de situations-problèmes. Les situations-problèmes se définissent comme des questions complexes à résoudre à partir d'une démarche scientifique. Chaque activité d'apprentissage de l'historien virtuel est élaborée selon des situations-problèmes liés à des enjeux historiques importants du passé national que les élèves doivent résoudre à l'aide du didacticiel.


3. Des sources historiques authentiques


Chaque activité d'apprentissage s'appuie sur une base riche de sources primaires et secondaires offrant des perspectives variées et inédites. Ces sources historiques sont toujours prsentées dans leur format original ainsi qu'en format électronique de manière à familiariser l'élève aux sources de première main dans un environnement moderne qui facilite la lecture et l'interaction en ligne.  Ces sources sont multiples et incluent des textes, des lettres, des photographies, des séquences vidéos, des artéfacts et même des animations flash(c).Toutes les sources peuvent être sauvegardées pour utilisation personnnelle en salle de classe.



4. Un apprentissage assisté par ordinateur


Compte tenu des différences entre les experts historiens et les élèves en salle de classe, l'historien virtuel offre un environnement d'apprentissage ludique qui permet l'utilisation de stratégies d'intégration du contenu et d'outils d'analyse qui facilitent la compréhension et la résolution des situations-problèmes.  Grâce au mode virtuel, les élèves peuvent interagir de manière plus naturelle et intuitive avec le contenu et apprendre dans un milieu convivial qui vise à partager les connaissances et à développer une communauté d’apprentissage.


L’analyse des sources historiques se fait à partir d’une démarche heuristique basée sur quatre catégories de « décodage » du texte et du sens :
Identifier :
De quel type de source historique (ex. : article publié, lettre, mémoire, journal personnel, rapport, compte-rendu) s’agit-il?
Où et quand la source historique primaire ou secondaire? Expliquer.


Attribuer :
Qui a produit la source historique?
Pour quelle raison la source historique a-t-elle été produite?
Pour quel auditoire la source a-t-elle été produite?


Contextualiser :
Quelle est la perspective historique (point de vue, valeurs, préjugés) de l’auteur?
Quel était le contexte (historique, politique, social et culturel) au moment où la source fut produite?
En quoi le contexte de l’époque est comparable ou différent du contexte présent?


Valider :
Quel est l’argument principal développé par l’auteur?
Quelles preuves ou faits sont utilisés pour soutenir cet argument?
Y a-t-il d’autres sources historiques qui corroborent ou contredisent l’argument présenté? Lesquelles?
Qu’est-ce qui peut expliquer ces convergences ou divergences entre les sources historiques?



5. Le développement de compétences historiques et de la littératie


Les activités d’apprentissage de l’historien virtuel font appel à l’utilisation et la mobilisation des connaissances historiques. Les situations-problèmes favorisent le développement de « compétences » disciplinaires et s’articulent autour concepts fondamentaux en histoire : empathie, continuité, changement, importance historique, jugement moral, etc.


Les activités requièrent également la mise en œuvre d’une série de compétences liées à la lecture, l’écriture et l’analyse critique de sources historiques variées dans un environnement numérique.



6. Un environnement d'apprentissage ludique


L'historien virtuel offre un environnement d'apprentissage réaliste qui s’appuie sur les technologies en éducation. L’élève est placé dans un milieu virtuel ludique qui présente des outils interactifs d’apprentissage familiers aux usagers du monde numérique. Cet environnement ouvert et disponible à l'intérieur tout comme à l'extérieur de la salle de classe nourrit l’engagement, la réalisation personnelle et le sentiment d’auto-efficacité. 


7. Un portail pour les enseignants 


Grâce à cette nouvelle version « client-serveur », les enseignants disposent dorénavant d’un portail sécurisé leur donnant accès à leur liste de classes virtuelles ainsi qu'à des modules de création de leçons et de grilles d’évaluation. Regroupées dans un dossier personnel sécurisé, ces leçons peuvent être partagées en ligne avec des collègues dans une banque de leçons.